Echos confidentiels
Echos confidentiels

ADO va t-il extirper les ex chefs rebelles de l’Armée Nationale?

 

Après sa victoire militaire sur Laurent Gbagbo le 11 avril 2011, dans l’euphorie Alassane Ouattara avait décidé d’imbriquer les ex chefs rebelles, en violation des Accords Politiques de Ouaga (APO).

 

Confronté actuellement, à une crise ouverte entre lui et son ex dauphin Guillaume Soro, le Président ADO n’aurait plus confiance à certains « ex com zones » qu’il avait volontairement recyclé dans les rangs des FACI.

 

Selon ses détracteurs, Soro Guillaume avait négocié et obtenu la Primature ainsi que le Ministère de la Défense et il aurait réussi à infiltrer plusieurs de ses partisans au sein de l'Armée réunifiée, d’où les inquiétudes du Chef de l’Etat.

 

De sources proches des milieux de la grande muette, le Président de la République envisagerait faire appliquer les résolutions de l’article 7 du 4eme Accord complémentaire de l’APO qui stipule :

«Les sous-officiers et militaires du rang promus officiers conserveront leurs grades à Titre Opérationnel (TO) et seront admis à faire valoir leurs droits à la retraite à l'issue du processus de sortie de crise… »

 

Le pouvoir songerait donc à faire sortir des rangs les ex chefs rebelles ,dans le but d'affecter ceux reconnus proches du régime à des postes d’Attachés militaires et la retraite pour les autres taxés de louches.

 

Affaire à suivre…

 

Echos-confidentiels.info 17/11/17

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
contact.direct@echos-confidentiels.info

Infos plus

Documentation

Décision du Conseil Constitutionnel du 22 décembre 2010 relative à la prestation de serment par écrit de Monsieur OUATTARA Alassane
CC su Prestation serment ADO.pdf
Document Adobe Acrobat [103.4 KB]
Le Rapport complet de la CNDVR
CNDVR Rapport.pdf
Document Adobe Acrobat [2.3 MB]