Echos confidentiels
Echos confidentiels

Complot contre l’Autorité de l’Etat : Coincé par des preuves accablantes, Soro demande pardon à ADO

 

Depuis plusieurs semaines, le Président de la République Alassane Ouattara est en rupture de ban avec le Président de l’Assemblée Nationale Guillaume Soro, suite à la découverte d’un important stock d’armes au domicile de Koné Kamaraté Souleymane dit « Soul to soul ».

 

Cette affaire qui avait défrayé la chronique, a brisé la confiance qui existait entre ADO et son poulain Soro.

 

Après plusieurs tractations d’éminentes personnalités dont la dernière fut celle du Président Henri Konan Bédié, le chef de l’Etat a finalement décidé  de rencontrer le PAN Soro à huis clos.

De sources bien informées, ADO aurait brandit à « Bogota » toutes les preuves des manœuvres de déstabilisations dont il serait sujet.

 

Très embarrassé, le PAN Soro aurait tenté de se défendre en invoquant une manipulation de personnes jalouses qui lui voudraient du mal.  

 

Ce qui aurait irrité le Président Alassane Ouattara et qui sur le champ aurait décidé de mettre fin à la rencontre.

 

Tout confus et presqu’en larme, le « jeune Bogota » en toute « humilité » aurait demandé pardon à son ex protecteur.

 

Ne décolérant toujours pas, ADO aurait réitéré sa décision de punir toutes les personnes qui seraient impliquées dans ce complot et aurait fait injonction à son ancien filleul de faire rentrer immédiatement dans les rangs tous les partisans qui se réclameraient de lui.

 

Affaire à suivre…

 

Echos-confidentiels.info 07/11/17

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
contact.direct@echos-confidentiels.info

Infos plus

Documentation

Décision du Conseil Constitutionnel du 22 décembre 2010 relative à la prestation de serment par écrit de Monsieur OUATTARA Alassane
CC su Prestation serment ADO.pdf
Document Adobe Acrobat [103.4 KB]
Le Rapport complet de la CNDVR
CNDVR Rapport.pdf
Document Adobe Acrobat [2.3 MB]