Echos confidentiels
Echos confidentiels

Enjeux des élections locales du 13 octobre 2018 : voici comment ADO veut écarter ses adversaires du scrutin Présidentiel de 2020

 

Le 6 août 2018, veille de la commémoration du 58ème anniversaire de la fête de « l'indépendance », le Chef de l’État Alassane Ouattara dans une allocution à la Nation prenait de court partisans et adversaires, en annonçant la libération des prisonniers politiques de la crise post-électorale.

 

Dans son élan pour amorcer un début de décrispation, il reconnaissait enfin l'illégalité et l'illégitimité de la Commission Électorale Indépendante (CEI)  et avait promis aux Ivoiriens de reformer cette Institution en adossant l'Arrêt de la Cour Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples (CADHP) pour les élections prochaines.

 

Mais la joie éprouvée par les populations et la classe politique qui pensaient qu'un horizon nouveau se présentait à eux pour recoller le tissu social en lambeau, fut estompée par le revirement du Président ADO qui remettait à plus tard la reforme de cet organe, après les élections Régionales et municipales.

 

Contrairement à ce que croient les ivoiriens, ces élections  locales revêtent un caractère éminemment stratégique pour le pouvoir en place, raison de l’immixtion de tous les membres du Gouvernement dans la campagne pour la victoire du RHDP.

 

Selon des sources bien introduites dans les instances de décisions de l'exécutif Ivoirien, ADO qui a l'intention de briguer un troisième mandat consécutif, projetterait de modifier les conditions d'éligibilité des candidats à l'élection Présidentielle de 2020.

 

Dans le code électoral qu'il va imposer à la CEI, il sera demandé à tous ceux qui souhaiteraient faire acte de candidature, en plus d’une caution de quarante millions, également  plusieurs centaines de parrainage de maires et Présidents de conseillers généraux.

 

Quand on sait que l'opposition dans son ensemble est absente à ces élections locales du 13 octobre 2018, il sera quasiment impossible à celle-ci d'avoir des candidats remplissant les conditions exigées.

 

Affaire à suivre...

www.echos-confidentiels.info 10/10/18

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
contact.direct@echos-confidentiels.info

Infos plus

Documentation

Décision du Conseil Constitutionnel du 22 décembre 2010 relative à la prestation de serment par écrit de Monsieur OUATTARA Alassane
CC su Prestation serment ADO.pdf
Document Adobe Acrobat [103.4 KB]
Le Rapport complet de la CNDVR
CNDVR Rapport.pdf
Document Adobe Acrobat [2.3 MB]