Echos confidentiels
Echos confidentiels

Pour son soutien à Guillaume Soro, ADO donne un coup de « semonce » à Blaise Compaoré

 

En provenance d’Abidjan, François Compaoré frère cadet de l’ancien Président Blaise Compaoré a été arrêté en France le dimanche  29 octobre 2017.

 

Habitué aux voyages aller-retour entre la Côte d’Ivoire et la France depuis longtemps, François s’est vu notifier cette fois-ci par la police des frontières de l’aéroport Charles-de-gaule de Roissy, le mandat d’arrêt international lancé contre lui par le Gouvernement Burkinabé pour assassinat du journaliste Norbert Zongo.

 

En exil en Côte d’Ivoire depuis la chute de Blaise Compaoré, la petite communauté de l’ancien Président du Faso était sous l’aile protectrice du pouvoir d’Abidjan.

 

Donc pour éviter toute surprise ou action judiciaire, pouvant provoquer une extradition de l’ex homme fort du pays des hommes intègres et ses hommes, Alassane Ouattara leur attribua la Nationalité Ivoirienne.

 

Nos sources ont affirmé qu’ADO n’appréciant pas du tout les bonnes relations qu’entretiendrait le «beau» Blaise avec son filleul Soro, s’est «volontairement» laissé surprendre par l’arrestation en France du frangin de son « hôte de marque ».

 

Comme pour rappeler à ce dernier qu’il a intérêt à bien choisir son camp dans la crise qui l’oppose au « jeune homme » qui veut être Khalife à la place du Khalife.

 

Affaire à suivre...

 

Echos-confidentiels.info 02/11/17

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
contact.direct@echos-confidentiels.info

Infos plus

Documentation

Décision du Conseil Constitutionnel du 22 décembre 2010 relative à la prestation de serment par écrit de Monsieur OUATTARA Alassane
CC su Prestation serment ADO.pdf
Document Adobe Acrobat [103.4 KB]
Le Rapport complet de la CNDVR
CNDVR Rapport.pdf
Document Adobe Acrobat [2.3 MB]