Echos confidentiels
Echos confidentiels

Voici pourquoi et comment Hamed BAKAYOKO a été nommé au Ministère de la Défense

 

Très apprécié par la Première Dame Dominique OUATTARA, Ham BAK est tombé en disgrâce auprès de son mentor Alassane OUATTARA, depuis le jour où il a osé demander à ADO de démissionner de la Présidence du RDR à son profit. Il est bon de rappeler que le Président de la République avait toujours conservé son poste à la tête de son parti (RDR) après son ascension à la Magistrature Suprême en 2011 jusqu’à sa réélection pour un second mandat en 2015. Ce qui était une violation flagrante de la Constitution de 2000 qui stipulait à son article 54 : « Les fonctions de Président de la République sont incompatibles avec l'exercice de tout mandat parlementaire, de tout emploi public, de toute activité professionnelle et de toute fonction de dirigeant de parti politique ». Devant son embarras face à cette situation d’illégalité et en sa qualité de Ministre de l’Intérieur, Hamed BAKAYOKO a cru bon d’envisager cette démarche. D’où la colère d’ADO qui voyait cette situation sous un autre angle puisqu’il avait un agenda caché. En 2016, il fait voter une nouvelle Constitution controversée où les dispositions de l’article 54 sont abrogées. Pour cette attitude qualifiée d’outrancière par les caciques du Rassemblement des Républicains (RDR), Ham BAK était sur le point de perdre son poste dans le nouveau gouvernement dirigé par le Premier Ministre Gon COULIBALY. Il fut sauvé in extrémis grâce aux bons offices du Roi du Maroc avec qui il a de très bons rapports et sa protectrice Dominique OUATTARA.

 

Quand survint la grogne des militaires issus des Forces Nouvelles et la crise de succession au sein de la grande famille du RHDP, ADO décide de reprendre la main au sein de l’Armée ainsi que la coalition au pouvoir par des mesures de réorganisation au sommet de l’Etat et de l’Administration. Pour faire barrage aux ambitions Présidentielles du PAN Guillaume SORO, à qui le pouvoir attribut des velléités de coup d’Etat, Hamed BAKAYOKO se présente comme l’homme de la situation surtout que lui et SORO se détestent mutuellement. Il multiplie des demandes auprès du Premier Ministre Gon pour occuper le Ministère de la Défense afin d’y mettre de l’ordre et régler une bonne fois l’équation SORO. Devant la méfiance du Président et du Premier Ministre, il sollicite une fois encore le Roi Mohamed 2 du Maroc, pour que ce dernier intercède auprès de son ami Alassane OUATTARA.  

Dès sa nomination à la tête de l’administration militaire, Ham BAK fait le tour des casernes pour marquer son territoire avant l’affrontement final entre lui et son ennemi SORO. Ce dernier qui rit sous sa cape, compare le Ministre de la Défense à une grenouille qui veut se faire plus grosse qu’une vache. Car pour « Bogota », Ham BAK n’est pas un problème, sa préoccupation du moment est la position d’un ex pro « IB » niché dans un parti politique qu’il surveille. Hamed BAKAYOKO réussira-t-il son pari ?  Wait and see !

 

Echos Confidentiels 08/08/17 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
contact.direct@echos-confidentiels.info